Réduire notre empreinte écologique est une nécessité absolue, car comme le mentionne l’Office fédéral de la statistique dans son analyse de l’empreinte écologique de la Suisse, « nous vivons au dépens des générations futures et d'autres régions du globe. »

Ce qui signifie que si nous n’agissons pas rapidement, nos enfants et petit-enfants devrons payer le prix de nos erreurs.
Cette situation est inacceptable. Nous devons trouver des solutions durables et écologiques pour léguer à nos enfants un environnement sain et pour cela il nous faut une vision à long terme !

Des solutions existent déjà, d’autres sont à trouver. C’est pourquoi, nous devons favoriser l’innovation verte, nous devons soutenir la recherche afin de trouver les solutions nécessaires pour réduire notre consommation et créer une économie durable.

Une économie durable est une économie moins dépendante du marché global des matières premières et donc plus résiliente face aux fortes fluctuations de prix de celles-ci. C’est donc une économie plus stable, et cela signifie également un marché de l’emploi plus solide !

De plus, l’innovation verte créera des emplois et permettra à la Suisse de répondre à une demande mondiale en technologies ainsi qu’en solutions durables et écologiques – demande qui croîtra immanquablement avec la raréfaction des matières premières non-renouvelables. Et pour acquérir les connaissances et le savoir faire nécessaires, nous devons dès aujourd’hui investir et définir des objectifs ambitieux pour construire la Suisse de demain !

L’initiative demande à la Confédération de fixer des objectifs à moyen et long terme. Le texte de l’initiative formule clairement le but d’atteindre une empreinte écologique soutenable, tout en donnant une marge de manœuvre importante au Conseil fédéral pour la mise en œuvre. Cela permettra de mettre en place les outils nécessaires pour soutenir l’économie dans la réalisation de ces objectifs, tout en offrant le temps nécessaire à une transition douce, étalée sur plus de 30 ans.

Notre économie a besoin d’une impulsion et d’encouragements pour atteindre un fonctionnement soutenable pour l’environnement. La main invisible du marché n’existe pas, l’histoire nous l’a montré à plusieurs reprises. Si nous voulons sortir de l’impasse écologique et économique vers laquelle nous nous dirigeons, nous devons agir maintenant. C’est pour cela qu’en temps qu’entrepreneur, je voterai OUI à l’initiative « Pour une Économie Verte » le 25 septembre prochain !

Pour plus d'infos :
http://www.economieverte.ch/
https://esgeht.org/fr

Daniel Anken
Ingénieur Informatique HES,
Co-Fondateur de Alba IT


Creative Commons License


This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NoDerivatives 4.0 International License.